Le Ministère de l'Environnement propose un plan d'action insuffisant pour régler la question de l'envasement de l'estuaire de la Rance

24-09-2017

Rance Environnement réagit aux recommandations de la mission d'inspection du Ministère de l’environnement sur la question de l’envasement de l'estuaire de la Rance.

Le rapport de la mission d’inspection du Ministère de l’environnement, qui avait étudié la question de l’envasement de l’estuaire sur le terrain au début de l’année 2017, a été rendu public par la préfecture de Bretagne en juillet 2017.
 
Le 13 septembre dernier, Rance Environnement a transmis ses observations sur ce rapport au Préfet de région Bretagne, par ailleurs également adressé aux élus locaux, aux parties prenantes administratives, aux associations partenaires et au ministre en personne

Cliquez ici pour lire notre courrier au Préfet de Bretagne.

Nous approuvons trois recommandations jugées nécessaires par la mission:
- l’élaboration d’un programme de désenvasement d’ensemble ;
- la constitution d’une entité juridique pour gérer le désenvasement ;
- le rattachement de l’usine marémotrice à la filière des énergies marines renouvelables.

Nous sommes en désaccord avec la Mission sur les propositions concernant :

- l’ampleur du désenvasement : au lieu du programme d'extraction d'urgence de 150 000 m3 par an sur 5 ans que nous soutenons, il est proposé un programme expérimental d’extraction de 50 000 m3 par an sur cinq ans de 2018 à 2023, soit 3 fois moins !

- la répartition du financement, tant à court terme qu’à long terme : EDF ne financerait que 40% des actions de désenvasement et les collectivités locales devraient en supporter la même part !

- le transfert des activités et du personnel de Cœur au sein d’un établissement public existant dans lequel la gestion des sédiments serait secondaire
(il s'agit du Syndicat mixte, établissement public territorial de bassin Rance, Frémur, baie de Beaussais).
 
Dans l’ensemble, ce plan constitue certes une étape importante, mais il apporte une réponse insuffisante et dédouane EDF de ses responsabilité. Notre association reste mobilisée pour faire en sorte qu’il soit suivi d’effet et se concrétise par des mesures effectives.

Page précédente : Adhésion